Agriculture environnement

L’Ouest Lyonnais possède une grande diversité de productions agricoles. C’est pourquoi, depuis 10 ans, les élus s’engagent à développer cette activité dynamique et durable.

L'agriculture



Une agriculture variée soumise à une forte pression foncière

Malgré une topographique contraignante, les exploitants agricoles ont toujours su s’adapter aux conditions de leur environnement et tirer profit des ressources naturelles, ce qui a laissé place à une forte tradition agricole en proximité du bassin de vie lyonnais.

Une grande variété des productions agricoles

La principale spécificité de l’agriculture de l’Ouest lyonnais est sa diversité. La variété paysagère favorise une diversité des sols, des terroirs et donc des productions. Ces différentes orientations agricoles se structurent autour de la polyculture-élevage, l’arboriculture, le maraichage, les cultures céréalières et la viticulture.

Une diversité dans les modes de commercialisation, une identité autour d’une marque collective

Face aux difficultés économiques du secteur agricole, les agriculteurs de l’Ouest lyonnais ont su tirer partie de la proximité du bassin de consommation important des agglomérations de Lyon et de Saint-Etienne. On trouve ainsi une grande diversité des modes de commercialisation.

Par ailleurs, le territoire peut se prévaloir de l’existence d’une Marque Collective « Le Lyonnais, Monts et Coteaux ». La démarche rassemble les producteurs, les collectivités, les chambres consulaires, les acteurs économiques du territoire et diverses filières : les vins, les fruits rouges, le lait, la charcuterie, les restaurateurs, l’agriculture biologique, les producteurs de jus de fruits. Cette marque collective constitue aujourd’hui un véritable outil de promotion du territoire et de ses productions, ainsi que la mise en réseau des différentes filières grâce à un important travail de communication et d’animation.

Lien vers le site internet de la Marque collective « Le Lyonnais : monts et coteaux »

Une agriculture de qualité

Deux appellations d’origine contrôlée (AOC) existent sur le territoire et concernent toutes deux la viticulture. Il s’agit de l’AOC Coteaux du Lyonnais et de l’AOC Beaujolais. Le territoire abrite également plusieurs marques de qualité comme la cerise « Sublim’ » de Bessenay ou des productions de territoire comme la pêche de vigne.

L’agriculture biologique : une préoccupation à renforcer

L’agriculture biologique est aujourd’hui présente sur l’Ouest Lyonnais et approvisionne une part importante de la production biologique du Rhône. Cependant par rapport à la moyenne nationale, la marge de progrès de l’agriculture biologique sur l’Ouest Lyonnais reste importante pour répondre notamment à la demande de proximité.

Le développement d’une filière biologique représente incontestablement une valeur ajoutée pour le territoire, en termes de respect de l’environnement, de plus value sociétale et d’opportunité économique.

Lien vers le site internet de l’ARDAB

Mais une agriculture qui subit une forte pression foncière

L’agriculture périurbaine du territoire, si elle bénéficie de la proximité de Lyon, en souffre également. Ainsi, l’Ouest Lyonnais est très attractif (paysage, cadre de vie, dynamisme économique, proximité de Lyon…) et connaît des prix du foncier très élevés et donc une pression foncière très importante sur les terres agricoles.

Les infrastructures autoroutières existantes ou en projet (A89, A45, Contournement ouest de Lyon) entrainent un renforcement de cette spéculation foncière en rapprochant le territoire de l’agglomération lyonnaise et multiplient les difficultés d’exploitation pour les agriculteurs (fragmentation des terres exploitées par l’agriculteur, augmentation des conflits d’usage, difficulté de circulation des engins agricoles…).